Patrimoine Culturel

De nombreuses oeuvres d'art contemporain prennent place en divers lieux de la commune. Ne passez plus à coté de ce patrimoine exceptionnel en suivant les différentes étapes du parcours que nous vous avons préparées.

La Fourmi 1975 "La Mazotte"
J. CIESLA

Etape 1 : La Mazotte

Si vous arrivez de Boën, dès votre entrée dans le village, au lieu dit des Places, vous êtes accueilli sur votre droite par "La Mazotte".

En 1975, Jo Ciesla est invité un mois pour réaliser une sculpture avec la participation des ouvriers de l'entreprise Gauchon. Une Vingtaine d'hommes collaborent à la réalisation du projet et font naître cette sculpture de plusieurs mètres de haut.

" Il est vrai que la période où nous vivons suscite beaucoup de débats. Aussi, pour éviter ce piège de la parlotte négative, je voudrais simplement dire que pour moi, créateur et homme libre, la réalisation de la Mazotte fut un moment fort de travail, de fête, de communication avec les habitants du petit village de Sail sous couzan et qu'il serait souhaitable que bien d'autres responsables d'ordre politique et culturel s'inspirent de la démarche, du travail, de l'enthousiasme qui anime une équipe responsable qui invite à la participation du village tout entier."

CIESLA

1
2
3
4
5
6
7
8
9

Les Estivades de Couzan

Le 1er mai 1965 une délégation du conseil municipal de Sail sous Couzan assiste à une réunion d’information au château de Goutelas où monsieur Bouchet explique aux anciens et nouveaux élus de la région les raisons de la restauration du château de Goutelas entreprise depuis 1961. Ce défi contre le désespoir ne doit pas seulement concerner cette demeure mais toute la région en baisse démographique constante.

Dès avril 1965, chaque semaine une équipe de conseillers municipaux auxquels s’adjoignent d’autres volontaires, participe à la restauration de Goutelas et aux animations qui s’y passent.

La venue de Duke Ellington le 25 février 1966 est un grand moment d’émotion et de fraternité.

Le 9 juillet 1966 le théâtre de Cothurne que dirige Marcel Maréchal présente dans la cour d’honneur de Goutelas « Tamerlan le Grand » de Marlowe. C’est l’occasion pour Maréchal de venir visiter Couzan et de « rêver » sur ce haut lieu shakespearien qu’est la citadelle, seul endroit assez bien conservé mais difficile d’accès et envahi par les broussailles. Il n’existe pas de route du village de Sail au château mais un chemin de terre à peine carrossable. Il faut créer des parkings devant la chapelle et autour du château pour les visiteurs.

Il faut monter à dos d’hommes ou de mulet, le matériel pour créer le lieu théâtral sur une distance de 120 mètres avec une dénivellation de 30 mètres. Qu’à cela ne tienne, le conseil municipal décide de relever le défi. A partir de ce jour, tout va être mis en œuvre pour que Shakespeare soit joué à Couzan.

La route qui va du village de Sail sous Couzan est élargie et goudronnée sur 120 mètres. Deux parkings sont aménagés. La citadelle et le château sont débroussaillés. Une aire théâtrale de 250 m2 est construite. Le plus difficile est la construction des gradins. 25 tonnes de matériel loué à Lyon sont déposées devant la mairie, montées par camionnettes devant le puits du château, transportées à dos d’hommes dans la citadelle. Mais il faut des spécialistes pour construire ces gradins qui seront terminés 1 heure avant la première.

Pendant tout le mois de juillet l’équipe de Cothurne, logée dans plusieurs maisons de Sail prend possession de Couzan. Ils répètent, construisent leurs costumes, les décors, aidés par la population de Sail, par le club des jeunes qui participent aussi au spectacle avec une quinzaine de figurants.
Une équipe de télévision filme pendant tout le mois ces préparatifs alors qu’une autre filmera le spectacle.

1968 :
Après un mois de préparation à Sail, la compagnie de Cothurne présente « La Moschetta » de Ruzzante, un spectacle de théâtre éclaté.

1969 :
Marcel Maréchal qui a maintenant la direction du théâtre du 8ème à Lyon présente « La Paix » d’Aristophane après un mois de préparation à Sail.

1970 :
« Fin de partie » de Beckett
« Le rossignol et l’oiseau mécanique » de Maurice Yendt (pour enfants)

1971 :
« Maitre Puntilla et son valet Matti » de Brecht
« Les musiciens » de Maurice Yendt (pour enfants)
Lovato sculpte sur la place

1972 :
Variétés Francesca Solleville
« L’avare » avec Jean Dasté,
Récits de Jean Dasté au centre culturel
Giroudon fait un mur devant le centre culturel

1973 :
Dès la 1ère semaine de juillet et pendant tout le mois, Jean Claude Galland participera à la construction d’un mini-village d’enfants
Expositions de peinture avec les toiles de Cueco
14 juillet variétés avec Jean Roger Caussimont
20 juillet « L’exception a la règle » deBrecht par l’atelier de recherche de la comédie de Saint Etienne
21 juillet « Jeux pour une fusillade » par le Groupe Théâtral de la vallée de l’Ondaine
27 et 28 juillet « Dom Juan » de Molière par le théâtre deBourgogne

1974 :
« Le roi Lear » de Shakerpeare par le théâtre de Bourgogne
Avoscan crée une sculpture en pierre dans le jardin d’enfants
Les enfants de Sail créent une scupture en bois dans le jardin d’enfants

1975 :
Le 5 juillet « Le contre pitre » d’Hélène Parmelin par le Théâtre du 8ème réalisé et interprété par Nicolas Pignon et Alain Crassas
13 juillet fête à Goutelas
19 juillet soirée cabaret au centre culturel
Les 27 et 28 juillet « La guerre imaginaire » écrit et mis en scène par Michel Humbert par le théâtre de Bourgogne
Durant tout le mois Jo Ciesla construit une sculpture à l’entrée du village.
Paulette Ciesla anime un atelier tapisserie.
Jean Claude Galland anime les abords du centre culturel et du jardin d’enfants.

1976 :
Impossibilité de continuer les représentations théâtrales : Maréchal renonce au mois d’avril, le théâtre de Bourgogne et Maréchal rencontrent des difficultés financières et veulent prendre leurs congés en juillet
10 juillet Francesca Solleville
14 juillet Fête à Goutelas
17 juillet Soirée cabaret
23 juillet Marc Ogeret et les Compagnons de la rue
Animation poterie pendant tout le mois avec Jean Bernard et Véronique Gallay.
Construction d’un four à céramique d’un mètre cube à la ferme de Couzan.
Création d’une sculpture par Paul Cordelet.

1977 :
A la ferme de Couzan, animation poterie avec L. Lauberny
Dans le jardin d’enfants Jean Pal Domergue réalise une sculpture en bois « la roue qui tourne »
Au château Chabert à Boën exposition « terre terroir territoire » réalisée à l’initiative des jeunes de Leigneux, Marcoux, Boën, Trelins et Sail sous la direction de Jean-Claude Galland
14 juillet fête à Goutelas
16 juillet soirée cabaret au centre culturel avec Jojo Lardet, le poète vigneron
23 juillet au château Variétés avec Michel Grange et Michelle Bernard en 1ère partie de Pia Colombo
29 et 30 juillet Représentation du Nouveau Cirque de Paris avec Pierre Etaix et Annie Fratellini

1978 :
A la ferme de Couzan animation poterie avec L. Lauberny
Exposition de peintures et sculptures de la section « Les travailleurs et les arts » des ouvriers de l’usine lyonnaise de produits chimiques Ugine Kuhlmann
Rencontres débats autour du livre avec le groupe Organon. Ces discussions entre intellectuels, ouvriers et paysans ne furent en fait que des monologues, le vocabulaire volontairementemployé par les intellectuels parisiens faisant barrière.
Au château Chabert, à Boën, exposition de France Mitrofanoff
14 juillet fête à Goutelas
22 juillet au château de Couzan Leny Escudero avec en 1ère partie Joëlle Patural de Trelins

1979 :
Avec les travailleurs de P.C.U.K les rencontres se sont multipliées depuis l’estivade 78 et une volonté commune d’assumer l’estivade permet de revenir à une création théâtrale « Le cercle de craie caucasien » de Brecht avec le théâtre de la Satire que dirige Bruno Carlucci.
Le maintien de l’activité à la source Brault par l’acquisition des bâtiments par la commune et la mise en place d’une nouvelle société de gestion permet d’organiser dans les locaux de la source :
Exposition de sculptures en cuir de Jean Claude Galland
Exposition des « Travailleurs et les Arts »
La construction de tonnelles par les enfants
6 juillet spectacle pour enfants « On a volé la lune » par les marionnettes de Jean Mercier au centre culturel
14 juillet fête à Goutelas
15 juillet au château de Couzan récital de Judith Becle et Mireille Rivat
21 juillet soirée cabaret au centre culturel
Animation poterie tout le mois à la ferme du château sous la direction de L. Lauberny

1980 :
« Ballades pour un monde provisoire » par le théâtre de la Satire
Présentation en avant première du film « Bruno et Sylvie » tourné en 79 à Sail, Lyon ..
Arts plastiques Marc Latamie expose 10 toiles dans l’atelier Gathier
Exposition et animation Jacques Roussi (gravures)
Sculptures cybernétique de Gilles Roussi
Atelier poterie de Lauberny à la ferme de Couzan
soirée cabaret au centre culturel

1981 :
« L’emploi du temps » de Didier Gabily, mise en scène Bruno Carlucci avec le théâtre de la Satire et le groupe Pulsar
Variétés Colette Magny
Fresque murale à la source Couzan Brault avec Marc Chopy
Expositions des œuvres de Chopy, exposition photo peinture de Chloé Chimie, exposition photos de Patrick Burtart
Concert musique classique à l’église

1982 :
« Le bon grain et l’ivresse » par le théâtre du château de Gilly
« Il était une fois une fille de ferme » par le théâtre du château de Gilly
« L’homme à la barbe bleue » spectacle pour enfants par le théâtre du château de Gilly
Chopy termine sa fresque murale
« L’œil de l’autre » par le théâtre de l’Émeute, troupe locale
Martine Trossat chante Piaf
Mouloudji
Récital Patrick Font et Philippe Val
Débat sur l’exposition « Les Canuts »
« En attendant la noce » par le théâtre de Gilly
P.C.U.K – Chloe Chime expose les Canuts

1983 :
« Mutineries » par le théâtre de l’Émeute
3 juillet rétrospective avec les plasticiens
8 juillet « Traine galoche » par le théâtre Arthus
9 juillet Concert au Château avec : Mama Béa,1ère partie NKN
16 juillet
Concert au Château avec : Carte de Séjour, Fa Fa Fa
17 juillet Confrontations de volumes ludiques par des enfants maghrébins et couzannais VIE-CULTURE-ENFANTS
22-23-24 juillet « Don Quichotte » co-production Arkham-Yguana création
30 juillet fête de clôture, animation musicale par une fanfare lyonnaise

1984 :
Nuit cinématographique
du 1er au 13 juillet VIE-CULTURE-ENFANTS, rencontres marocaines, portugaises, couzannaises
5 juillet « Histoires fraîches » Iguana Théâtre
16 juillet Concert au Château avec : Single Track, Parfum de femme, Oberkampf
21 juillet Pascal Auberson
du 07 au 28 juillet Exposition Arts Plastiques avec le concours du FRAC, présentation des sculptures de Jean-Claude Galland

L’art nous interroge : art du passé ou art moderne? Il traverse des époques, vit par courant mais ne nous conforte jamais. L’art est vivant, en perpétuel mouvement. Ne l’enfermons pas dans les musées. A Sail il provoque et invite à la réflexion. Son but n’est autre que d’ouvrir les yeux…

Les Rencontres Interculturelles

Pendant dix ans, à Sail sous Couzan, des enfants de 12 à 15 ans d’origine immigrée ont été reçus deux semaines en juillet à l’occasion des rencontres interculturelles. Durant la journée, les activités et les repas pris en commun se déroulaient au centre culturel, sous forme d’un centre de loisirs agréé par la Direction Départementale de la jeunesse et des Sports de la Loire. En soirée, les enfants logeaient chez leurs amis couzannais.

Un directeur, des animateurs du village, un ou plusieurs intervenants professionnels formaient l’équipe d’encadrement. Le parti pris pédagogique était de proposer un projet basé sur une démarche artistique d’éveil conduisant à une réalisation terminale commune présentée en fin de séjour.

1983 Les volumes Ludiques : rencontre avec des enfants d’origine algérienne sous la direction du plasticien Jean-Claude Galland réalisation de sculpture exposées près du stade Aimé Jacquet.

1984 Colonne à la vie : rencontre avec des enfants d’origine marocaine et portugaise sous la direction de Jean-Claude Galland et Carmélo Zagari réalisation d’une colonne de visage sculptés exposée à l’entrée du village.

1985 Contes et Légendes : rencontre avec des enfants italiens de la région milanaise réalisation de 4 contes qu’il faudra ensuite illustrer sous la direction du peintre Carmélo Zagari.

1986 Le Paysage et l’Éphémère : rencontre avec des enfants d’origine africaine sous la direction de Carmélo Zagari et Marc Chopy à partir de maquette réalisée par les enfants des kilomètres de film plastique de couleur sont fixés au sol pour réaliser des œuvres éphémère visible du ciel.

1987 Théâtre Molière : les jeunes couzannais sont reçus par les communes italiennes de Lésa, Meina, Massino, Belgirate, Colazza, Nebbiuno et Ghevio, réalisation d’une création théâtrale sous la direction de Jean-Pierre Raffaelli.

1988 Mime « Yanankin » : rencontre avec des jeunes d’origine chilienne pour la réalisation d’un spectacle de mime sous la direction de 3 professionnels Marc Badiou, Michèle Mellier et le mime chilien Edouardo Lorca. A noter que la restauration et la partie technique du spectacle ont été assurées par les jeunes aillant participé aux premières rencontres.

1989 Les Colonnes de la Fraternité : rencontre avec des enfants d’origine asiatique sous la direction de Josette Deru pour la réalisation de deux colonnes recouvertes de mosaïque représentant la fraternité en ce bicentenaire de la Révolution Française.

1990 Musique « Petite Planète » : rencontre avec des enfants d’origine turc sous la direction du musicien Richard Reix pour la réalisation d’un spectacle musical et la création de certains instruments de musique.

1991 TV TAG : rencontre avec des enfants d’origine tunisienne sous la direction de Martial Barrault, encadrés par une équipe technique de l’ARFIS pour une initiation à l’image et la vidéo, ainsi nait TV TAG une journée de télévision qui sera diffusée sur écran géant à la fin du séjour.

1992 Court-métrage « Le Chant des Lucioles » : rencontre avec des enfants d’immigrés de Vaulx en Velin de nouveau sous la direction d’une équipe de technicien de l’ARFIS pour la réalisation d’un court-métrage à partir d’un scénario original écrit par Martial Barrault.

« Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m’enrichis. » Saint-Exupéry

Les Festivals Rock au Château

Bercés par cette ouverture d’esprit et par ce patrimoine associatif, les jeunes de Sail ayant participé aux rencontres interculturelles ont eux aussi apporté leur pierre à l’édifice. C’est en 1993 que le Club des Jeunes et par la suite l’association « Pousse de Bambou », organise son premier Festival « Rock sous Couzan » dont il y aura 8 éditions. De nombreux groupes de divers horizons ont eu le privilège de jouer dans l’enceinte du château de Couzan ( les Sheriffs, Babylon Circus, la Dub Inc., High Tone, Spook and the Guay etc …).

Aujourd’hui le Club des Jeunes a repris ce flambeau et organise chaque année, le deuxième week-end de mai, un festival au centre culturel sur 2 jours … et peut être que bientôt les pierres du château  vibreront à nouveau au son des guitares électriques…